AGROFORESTERIE

En quoi l’agroforesterie est-elle complémentaire des systèmes de productions existants ?


Par cultures industrielles, nous désignons les cultures à forte valeur ajoutée souvent contractualisées avec des groupes (pois d’industrie, haricot d’industrie, pomme de terre, betterave sucrière, lin fibre et chicorée...). Même si de nouveaux débouchés agroforestiers sont imaginés (chimie verte, biomasse…), la rentabilité comparée des cultures industrielles avec les arbres est marquante. Plus qu’ailleurs la plantation d’arbres doit être pensée comme un service agronomique plus que comme une production.
L’agroforesterie peut s’intégrer dans une réflexion globale autour du Controlled Traffic Farming pour limiter la compaction des sols causée par les engins lourds. La haie brise-vent est plébiscitée pour les cultures industrielles qui sont particulièrement sensibles aux aléas climatiques (haricots, pois) ou qui sont irrigués. Le site de Marcelcave (80) fait la preuve de l’intérêt agronomique et financier d’une haie brise-vent en réduisant et en améliorant la qualité d’irrigation.
D’autres thématiques sont aujourd’hui travaillées en cultures industrielles : la régulation biologique, la protection des sols contre le ruissellement et l'érosion ou l’accueil du petit gibier.